RÉUSSIR UN ÉCLAIRAGE TAMISÉ

RÉUSSIR UN ÉCLAIRAGE TAMISÉ

Réussir un éclairage tamisé

Avez-vous déjà remarqué à quel point l’éclairage peut tout changer dans une pièce ? Trop de lumière et c’est l’ambiance qui prend un coup de froid. Pas assez, et c’est la sinistrose qui s’installe ! Et pourtant l’hiver, on a envie d’une lumière douce et d’une atmosphère chaleureuse propice au cocooning. Alors, voilà tout ce qu’il faut savoir pour transformer votre intérieur en nid douillet et accueillant par la magie de la fée électricité !

Un peu de technique…

Un éclairage bien choisi et bien dosé est essentiel pour éviter de vivre dans une grotte ou au contraire un hall d’aéroport ! Bien sûr, vous pouvez improviser et y aller au feeling, en vous fiant à vos beaux yeux et à quelques bougies quand vous voulez passer en mode cocooning. Mais on peut aussi vous apprendre à maîtriser les paramètres essentiels pour obtenir un éclairage reposant et bien équilibré. Pas d’inquiétude, on vous le fait simple… et lumineux ! 

- Un « éclairement » adapté

La notion d’éclairement définit la quantité de lumière reçue par une surface. Elle se calcule en lux, l’unité de mesure de la luminosité perçue par l’œil. 1 lux correspond à la lumière produite par une bougie à 1 m de distance. On estime qu’un salon bien éclairé doit bénéficier d’un éclairement de 300 lux environ, assez pour lire (150 lux minimum), tout en conservant une ambiance intimiste.

 - La juste température

La température de couleur s’exprime en kelvins et indique si une lumière est chaude (à dominante dorée) ou froide (à dominante bleutée). Cas typique : un tube au néon classique procurera un éclairage froid, contrairement à celui d’une bougie par exemple. Au-dessus de 3000 kelvins, on considère que la lumière est froide ou blanche, et donc pas cosy du tout ! 

Comment maîtriser ces deux paramètres ? Cela passe avant tout par le choix des ampoules, sur l’emballage desquelles figurent toutes les informations utiles sur la puissance et la température. Mais le choix des abat-jours et du type de luminaires à éclairage direct ou indirect joue également un rôle central. Sans oublier la possibilité de moduler l’intensité lumineuse grâce à un variateur.

Y voir clair sans tuer l’ambiance !

Après la théorie, la pratique ! Pour créer une atmosphère chaleureuse à la maison, il suffit d’avoir en tête ces 4 règles.

- Règle n°1 multiplier les sources lumineuses : plusieurs luminaires astucieusement disposés selon leur fonction (lire, cuisiner, regarder la télé, mettre en valeur un objet, etc.) créeront toujours une ambiance plus cosy qu’une source unique de lumière, qui « écrasera » tout l’espace.

 - Règle n°2 Jouer sur les éclairages directs et indirects : quand la source d’éclairage est dissimulée (derrière un mur, sous une étagère, dans un plafond…), on parle d’éclairage indirect. Il a un double avantage : il procure une lumière douce, non agressive, et cela permet de jouer avec les volumes d’une pièce, de l’agrandir ou de la rétrécir. L’éclairage direct lui est avant tout fonctionnel et dirigé sur une zone précise afin d’y exercer une activité (manger, travailler, lire, etc.)

 - Règle n°3 Procéder par touches de lumière : cela permet de mettre en évidence un détail architectural (voute, moulure, porte…) ou un objet (tableau, plante, meuble…). Pour rester dans une ambiance cosy, on évitera de mettre trop d’objets en valeur.

- Règle n°4 Penser aux objets luminescents : même s’ils ne sont pas tout à fait nouveaux (souvenez-vous des lampes à bulles des années 60/70), ils se multiplient aujourd’hui grâce à l’apport technique des ampoules LED, qui peuvent changer de couleur. Guirlandes, pots, tables, boules, animaux…, il en existe dans toutes les formes et tous les styles. Leur but n’est pas d’éclairer, mais d’utiliser la lumière en tant qu’objet déco à part entière. Dans le même esprit, craquez pour ces lampes à LED éclairant comme des bougies !

Maintenant que vous savez parfaitement marier sources directes et indirectes, effet d’ambiance et éclairage plus fonctionnel, à vous les ambiances tamisées… sans vous ruiner en bougies !